La Chirurgie Esthétique: les douleurs et les cicatrices

  1. A-t-on mal après l’intervention?

Il est possible durant les premières 48h d’avoir des douleurs après la pose d’implants mammaires. Ces douleurs sont plus importantes quand la prothèse est placée derrière le muscle grand pectoral. Celleci est associée à une forte sensation de tension au niveau des seins.

  1. Des médicaments sont-ils prescrits à la sortie de la clinique?

Oui, un traitement antalgique est donné à la patiente. Ce traitement est à prendre de façon systématique après l’intervention pendant une petite huitaine de jours. Cette prescription est faite hors nomenclature, aucun remboursement à l’assurance maladie ne pourra être demandé.

  1. A-t-on des douleurs dorsales?

La patiente pourra être opérée soit en position allongée, soit semi-assise. De ce fait, il peut y avoir des douleurs dorsales après l’opération.

  1. Y a t’il une diminution de la sensibilité du mamelon après l’intervention?

Oui, la sensibilité diminue fréquemment du fait de la mise en place de prothèses et ce indépendamment de l’incision. Cette sensibilité réapparaît en quelques mois.

  1. Y a t’il des mouvements diffi ciles à réaliser après l’augmentation mammaire?

Il est difficile de lever les bras, cette gêne diminue au fi l des jours.

  1. A partir de quand peut-on prendre une douche?

Cela dépend du n, mais à priori, dès le lendemain matin, la patiente peut prendre une douche même s’il a été posé des Stéristrips sur la cicatrice. Pour un bain, il est préférable d’attendre 1 mois.

  1. A partir de quand peut-on juger du résultat esthétique?

Il faut attendre un à deux mois pour juger du résultat esthétique de l’opération. Le résultat du chirurgie esthétique Orléans ne sera définitif qu’au 12e mois.

  1. A partir de quand l’oedème disparaît?

L’oedème diminue progressivement en un à deux mois.

  1. Est-ce que les cicatrices sont visibles?

Les cicatrices, selon l’intervention peuvent se limiter à une simple ligne sous-mammaire, péri-aréolaire ou axillaire. Elles s’atténuent progressivement au cours des six à douze mois suivants, elles sont discrètes et faciles à cacher. Avec le temps, elles deviennent de moins en moins visibles.