Devrait-on interdire la malbouffe dans les centres hospitaliers ?

Plusieurs études révèlent une étroite corrélation entre la malbouffe et diverses pathologies (maladies cardiovasculaires, diabète de type II, obésité croissante, différents cancers).  Il est donc paradoxal de retrouver de la malbouffe dans les hôpitaux et de recommander fortement à la population de s’alimenter adéquatement.  Selon moi, il serait primordial d’éliminer la malbouffe des centres hospitaliers et de préconiser une saine alimentation en adoptant un virage santé

Les hôpitaux ont pour principale mission de prôner la santé (promotion, prévention, protection).  Néanmoins, la majorité des centres hospitaliers proposent de la malbouffe dans les cafétérias et ils regorgent de machines distributrices offrant des aliments renfermant essentiellement des calories vides (croustilles, boissons gazeuses, confiseries).  Effectivement, ils offrent une pléthore d’aliments malsains. La littérature définit la malbouffe comme étant de la nourriture jugée inadéquate sur le plan nutritionnel en raison notamment de sa faible valeur nutritive ainsi que de sa forte teneur en graisses et en sucres.  Suite à cette définition caractéristique, il est donc logique de penser qu’un centre hospitalier devrait prioriser une alimentation axée particulièrement sur la  santé.  D’une autre part, la malbouffe contribue directement à l’augmentation de l’obésité et elle est un facteur de risque relié au développement d’une multitude de maladies.

L’objectif n’est pas de contraindre les gens à adopter de saines habitudes alimentaires, mais de projeter une image cohérente.  En effet, si les centres hospitaliers veulent promouvoir la santé, ils se doivent d’offrir uniquement des aliments nutritifs.  De plus, les personnes peuvent aisément manger de la restauration rapide à l’extérieur de l’hôpital

Pour conclure, lorsque les établissements de santé réaliseront l’absurdité de la situation, ils feront des efforts notables afin d’enrayer définitivement la malbouffe et pour proposer exclusivement des menus nutritifs.